Le forum officiel des Trôllistes! Toutes les informations sur nos GNs et notre univers


    L’histoire de l’Allemagnie Technocrate : Un coup d’oeil en arrière

    Partagez
    avatar
    Alak le noir

    Messages : 39
    Date d'inscription : 02/07/2014

    L’histoire de l’Allemagnie Technocrate : Un coup d’oeil en arrière

    Message par Alak le noir le Mer 9 Juil - 13:09

    “Dans ce recueil de billets historiques, vous trouverez des informations détaillées sur certaines périodes charnières de l’histoire de l’Allemagnie Technocrate, mais il me semblait important de vous fournir un bref aperçu global avant une vue détaillée et c’est ce que je me suis efforcé de faire dans cette préface ;

    Qu’est-ce qu’une idée ? C’est un cri de ralliement et si il y a bien une idée qui se dégage de toute l’histoire de l’Allemagnie Technocrate, c’est la suivante :

    “Le progrès est un noble objectif qui mérite tous les sacrifices”
    Notre histoire commence en 128 PGD. À cette date, nos fiers ancêtres fondateurs ont pris le contrôle des ruines tant convoitées de Bärlin. Les premières années ont été assez meurtrières et nombre d’amis et de frères de nos fondateurs sont tombés. Pendant ces années de survies et de sièges dans les ruines de Bärlin, les fondateurs ont peu à peu (ré)inventés les arcs et les lances, puis les épées. Leur supériorité intellectuelle et technologique leur a alors permis de rapidement s’affirmer comme les maîtres de Bärlin et d’étendre leur influence. Petit à petit, ils ont construit ce qui deviendra, le 27 Septembre 139 PGD, leur nouvelle nation : l'Allemagnie Technocrate. Celle-ci avait déjà les frontières que nous connaissons aujourd’hui. Toutes la partie Ouest de l’Allemagne étant occupée par un peuple sous l’emprise d’une religion dédiée à “Météra, la mère de tout”. Déjà à l’époque l'obscurantisme avait gagné tout l’ouest du pays.

    L’Allemagnie Technocrate a su se développer rapidement et sans heurts particuliers, si ce n’est quelques litiges sur les frontières que notre pays a toujours réglé avec la plus grande diplomatie et dans le respect des différences.

    Toutefois, en 185 PGD, lors de la découverte de l’Élektrique, les problèmes ont commencés en Allemagnie, non pas à cause de cette formidable nouvelle source d’énergie, mais bien à cause de la division nette qu’elle a créé entre les réfractaires et les progressistes. Notre pays, avec toute sa tradition de recherche du progrès a bien évidemment vu cette découverte comme une bénédiction, toutefois, d’autres pays, notamment nos voisins de l’Ouest ont pris peur face aux responsabilités que cette nouvelle puissance engendrait. Une guerre a éclaté entre les deux Allemagnie et plusieurs similaires ont également vu le jour à travers toute l’Europe. Le peuple de Météra désirait nous empêcher d’utiliser cette nouvelle puissance, tentant de projeter sur nous leurs peurs infondées. Elle a duré trois ans, et a fait des milliers de morts. Nous n’avions à l’époque pas réussi à exploiter l’Élektrique à son plein potentiel, ce qui fait que nous n’avons pas pu écraser l’armée de l’Ouest. Trois ans après le début de la guerre, nous avons proposé un traité de paix afin d’éviter que les nouvelles armes technologiques ne fassent un massacre encore plus grand des deux côtés. Ce traité fut signé par toutes les nations principales de l’Europe.

    Après la guerre vint la reconstruction, et les transformations que l’Élektrique apporta avec elle furent majeures. Nous sommes très vite devenus une nation productive, efficace et sans pareil dans son mode de fonctionnement. En effet, l’organisation du travail nous permit assez vite d’augmenter le niveau de vie de nos concitoyens! Certes, le travail est dur et les vacances rares, mais que ne ferions-nous pour le Progrès et toutes les avancées technologique dont le peuple a largement profité !

    En 202 PGD, le professeur Helmut Dilker et son équipe arrivent à reproduire, en fonction de schémas techniques datant d’avant le grand désastre, un réacteur nucléaire. Très vite, de nombreux pays déclineront cette technologie sous forme d’arme. La tristement célèbre “course à la bombe” qui a coûté de nombreuses vies ouvrières à de nombreux pays suite aux radiations dégagées par cette technologie, alors peu maîtrisée. En 212 PGD, le somment de Vatikano est venu rétablir l’équilibre et interdire l’utilisation de l’énergie nucléaire, même pour créer l’Élektrique. Toutefois, il n’est pas impossible que les armes qui avaient été produites alors n’aient pas toutes été démantelées malgré les mesures prises dans ce sens par tous les pays signataires du traité de Vatikano.

    Aujourd’hui notre pays est à la pointe de la technologie et nous avons dépassés depuis longtemps la technologie dont nos ancêtres disposaient avant de tout faire exploser et de condamner l’humanité a deux siècles de Moyen-Âge. Et nous refusons de penser qu’il persiste des risques d’un second Grand Désastre que nous provoquerions ! Toutefois les tensions montantes avec nos voisins de l’Allemagnie de l’Ouest ne laissent rien présager de bon et je formule ici l’espoir que notre Triumvirat trouvera une solution pour que l’on ne répète pas les erreurs du passé, une fois de plus.

    Prof. Aldo Scheinerer de l’Universität von Bärlin, 23 Février, 289 PGD”

    Préface du professeur A. Schreinerer pour le livre
    “Le quotidien en Allemagnie Technocrate à travers les âges”
    avatar
    mouskif92

    Messages : 6
    Date d'inscription : 11/07/2014
    Age : 24
    Localisation : La Chaux-de-Fonds

    Re: L’histoire de l’Allemagnie Technocrate : Un coup d’oeil en arrière

    Message par mouskif92 le Mar 26 Aoû - 19:45

    '"Pour pouvoir mieux vous identifier à votre patrie, il vous faut une distinction, un signe, un emblème. Celui-ci ne doit pas être dénué de sens ou aller à l'encontre des croyances de la nation. En ce qui concerne l'Allemagnie Technocrate, on constate un désir de se tenir aux valeurs de feu la Grande Allemagne d'avant le Grand Désastre. C'est la raison pour laquelle, lors de sa création, le gouvernement à gardé les couleurs du blason allemand. Il ne fallait par contre pas que l'on confonde le nouveau territoire de cette nation du progrès avec celui d'il y a 294 ans. Il était donc important de représenter ce désir d'avancer, de mécanisation de la société et de la production, ce qui explique les rouages. Ces deux volontés combinées; Celle d'avancer et celle de ne pas oublier la passer ont abouties au drapeau que nous connaissons tous :"





    Professeur B. Bildungen dans son livre
    "Des symboles à comprendre"

      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 22:36